Musée chanvre    &   ganterie 

Traduction 

Cognac la Forêt 

Cliquer sur la première image puis sur la flêche à droite 

Cognac-la-Forêt est une commune française, située dans le département de la Haute-Vienne et la région "Nouvelle Aquitaine" (ex Limousin)Les habitants sont les Cognaçais. 

 

Blason de Cognac la Forêt 

Cognac-la-Forêt est une des six communes de la Communauté de Communes de la Vallée de la Gorre rattachée le 1er janvier 2017 à la Communauté de Communes des feuillardiers (nouvelle appellation "Ouest Limousin"). 

 

La commune de Cognac la Forêt fait partie du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin (PNR). Elle s'étend sur une superficie de 3 155 ha. dans un paysage vallonné et forestier (700 ha. de bois d'un seul tenant). 

 

Le bourg s'étend autour du château dont les fondements remontent au XIème siècle. 

 

Le château et les terres de COGNAC virent se succéder les familles des COGNAC, des JOUBERT de la  BASTIDE et enfin des GAY de NEXON, jusqu'à l'achat, en 1819 par Pierre-Alpinien BOURDEAU, député de la Haute-Vienne, Garde des Sceaux sous Charles X, et Pair de France sous Louis Philippe. 

 

Sur la place de l'église, la pompe à balancier permettait aux habitants du bourg de s'approvisionner en eau, jusqu'à l'installation du réseau d'eau courante. 

 

L'église (XIIe, XIIIe et XVe siècles), antérieurement chapelle du château, révèle les armoiries des anciens seigneurs sur ses clés de voûte. Le bas-relief polychrome représentant Saint Roch est classé monument  historique depuis 1962. 

 

Dans le cimetière, la lanterne des morts du XIIIe siècle (romane, carrée et haute de 6,50 mètres) est l'une des  plus belles du Centre-Ouest. Elle est classée monument historique depuis 1946. 

 

Dans une dizaine de villages aux alentours se dresse une croix monumentale. Celle du village de Roussis, sculptée en 1780, est la plus imposante.  

 

Dans plusieurs autres villages, on trouve des "bonnes fontaines" supposées posséder un pouvoir de guérison. 

 

L'ancien nom latin COMPNHAC, s'est transformé, progressivement, en limousin COUNHAC, COUNIAT puis en français COGNAC. 

 

En 1918, à la demande du Ministre des Postes COGNAC a été invité, comme de très nombreuses communes homonymes, à ajouter un qualificatif à son nom. En juillet 1918, le conseil municipal proposa le terme déjà utilisé "le froid" qui devint officiel en 1919. 

Les habitants, trouvant cette appellation peu flatteuse, menèrent un long combat administratif (60 ans), jusqu'à ce que le Conseil d'État finisse par autoriser le nom actuel "Cognac la Forêt" par le décret du  22 novembre 1979.